Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 17:22
Oh bon Dieu de bon sang de bordel de merde...
Oui, je viens de terminer le visionnage d'Atrocious, et même si les lumieres sont allumées, et qu'il n'est que 21h30, il faut que j'écrive l'article tout de suite, sinon je vais pas dormir.
Alors, Atrocious, c'est le 2e film que j'attendais cette année (d'horreur je veux dire), et bah, sans me gausser, après Grave Encounters, on peut dire que j'attends des bons, voire de très bons films (mon prochain visionnage de Paranormal Activity 3 confirmera ou non mes assertions, lol).
J'ai du mal à m'en remettre là, j'ai encore le palpitant qui tourne à 20 000.
Un petit pitch rapide: ce sont les vacances pour la famille Quintanilla, maman, papa et les 3 enfants partent dans la maison de famille, abandonnée depuis 10 ans. Les ados, Julie et Cristian, fans de légendes urbaines, découvrent un mythe entourant la région parlant d'une petite fille, d'un puits,... Ils mènent l'enquête, caméra au poing.
Alors dit comme ça, ça sent le remâché de BWP. Oui mais non. C'est presque mieux. C'est au moins aussi flippant. Ça a une vraie fin, sans concession, implacable. C'est vraiment très très flippant (surtout quand on a peur du noir / de la foret / des 2).
Ah oui, c'est réalisé par un espagnol, et ça s'inscrit dans la grande série des films d'horreur espagnols qui sont vraiment excellents, qui réutilisent des sujets déjà traités, mais ils font ça tellement bien et avec une patte tellement particulière que d'un scénario qui pourrait être banal, bah ils nous pondent des petits chefs-d'oeuvre!
Je vais vraiment pas spoiler parce que ça va gâcher tout le plaisir. Juste qu'Atrocious n'est pas ce que vous croyez. Et que, comme moi, vous allez vous faire avoir.
Un vrai bijou, à programmer pour une bonne soirée frissons.
Gracias Amigos.
Partager cet article
Repost0

commentaires